close
Centres et refuges

Léa auprès des guépards d’Inverdoorn

lea_guepard

Française de 23 ans expatriée en Afrique du sud pour un an, j’ai la chance de travailler en tant que designer graphique pour une réserve sud africaine, depuis Cape Town. Mais un jour, la chance s’est présentée à moi, ma compagnie, Inverdoorn, me présente un projet : partir un mois au sein de la réserve à 2h30 en voiture de Cape Town, afin de devenir pour l’espace d’un mois une « cheetah handler », en d’autre terme travailler auprès des guépards.

Une folle aventure perdue dans le bush africain

On m’apprends alors que je travaillerais pour Capecheetah, une sous branche de la compagnie, entièrement dédiée à la réhabilitation et la réintroduction de nos guépards. Arrivée sur place à 9h30 du matin on me met directement dans le bain, Lisa la manager de Capecheetah, me propose de « feed the cubs », mon anglais encore parfois approximatif aura raison de moi lorsque Lisa me collera une jambe de cheval dans les bras. Mais quelle surprise en découvrant que cette jambe est destinée à nourrir quatre bébés guépards de 3 mois et leur maman « Lotta ».

lotta

L’après-midi on m’explique que nos guépards en captivité, pour pouvoir être réintroduit dans la réserve un jour, doivent être sortis quotidiennement pour explorer la réserve. C’est alors, que je fais la connaissance de Lula, Clyde et Benji, trois guépards frères et sœurs inséparables de deux ans. Lisa m’explique alors, ce trio est né à Inverdoorn, tout comme les « cubs »(bébés guépards) que j’ai eu la chance de découvrir le matin même, et elle n’en est pas peu fière car la tâche n’est pas facile. En effet la reproduction de guépard demande beaucoup de travail, il a même fallu construire une structure spéciale pour cela. Le guépard mâle et la femelle doivent se rencontrer par le biais de corridors sans pouvoir s’approcher, puis vient la rencontre, l’accouplement ne dure que trois jours. Mais tout l’enjeu vient des guépards, il faut trouver la bonne combinaison entre le caractère du mâle et celui de la femelle pour espérer qu’ils s’apprécient.

Tags : CapeCheetahguépardsInverdoornréserve